Organisation

Sous la responsabilité de la Secrétaire générale, Mme Sandrine Gaudin, le SGAE comprend environ 175 agents, provenant pour l’essentiel des différentes administrations de l’État. Il est composé de dix-huit secteurs opérationnels couvrant l'ensemble des compétences de l'Union européenne, à la tête desquels se trouvent trois secrétaires généraux adjoints, un conseiller juridique et deux conseillers. La diversité des origines administratives des agents du SGAE permet de disposer d’une expertise sur l’ensemble des sujets européens.

La Secrétaire générale

Madame Sandrine Gaudin, administratrice civile hors classe, est secrétaire générale des affaires européennes depuis le 20 novembre 2017.

Sandrine Gaudin a commencé sa carrière au ministère de la Défense et au ministère des Affaires étrangères, puis a rejoint le ministère de l’Économie et des Finances à sa sortie de l’ENA en 2000.

Avant d’être nommée sous-directrice des affaires européennes à la DG Trésor en septembre 2010, elle a été durant deux ans cheffe du bureau « coordination et stratégie européenne » à la DG Trésor, administratrice de la BEI (Banque européenne d'investissement) et à la Banque de développement du Conseil de l'Europe. Précédemment, Sandrine Gaudin avait été chef du secteur Politique commerciale au SGAE (2006-2008), conseillère financière adjointe à la représentation permanente de la France auprès de l'UE à Bruxelles (2004-2006), adjointe au chef du bureau des affaires européennes à la DG Trésor (2002-2004) et enfin adjointe au chef de bureau des concentrations et des aides, chargée des affaires communautaires à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (2000-2002).

De septembre 2014 à septembre 2017, Sandrine Gaudin était chef du service des affaires bilatérales et de l'internationalisation des entreprises à la DG Trésor. Affectée en août 2017 à Londres comme cheffe du service économique régional auprès de l’ambassade de France à Londres, elle a été nommée le 10 novembre 2017 comme conseillère Europe du Premier ministre et le 20 novembre, secrétaire générale des affaires européennes.


L'organigramme

SGAE_organigramme_20200206.jpg

 


HISTORIQUE

C’est en 1948, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, qu’a été institué le Secrétariat général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne ou « SGCI ». Placé sous l’autorité du Premier ministre, il était chargé d’assurer la coordination interministérielle en vue de préparer les décisions du gouvernement français concernant l’aide du « plan Marshall ». La mise en œuvre de ce plan s’effectuait sous l’égide de l’OECE (Organisation européenne de Coopération économique), première organisation de coopération économique européenne devenue l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économiques) en 1961.

Le SGCI a vu son rôle se renforcer à chaque étape de la construction européenne : ainsi, lors de la signature du traité de Rome, il a été chargé de l’élaboration des positions de la France sur les questions communautaires et de la coordination entre les autorités publiques françaises et les institutions européennes.

Le SGCI a progressivement été appelé à couvrir l’ensemble des domaines définis par le traité sur l’Union européenne, à l’exception de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) qui est de la compétence du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, pour autant que cette politique ne fasse pas appel à des instruments communautaires.

L’appellation qui lui avait été donnée à l’origine ne rendait donc plus compte de la réalité de ses attributions. Le Secrétariat général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne est ainsi devenu le Secrétariat général des affaires européennes (SGAE), conformément au décret 2005-1283 du 17 octobre 2005 (relatif au Comité interministériel sur l'Europe et au Secrétariat général des affaires européennes).


LES PRÉCÉDENTS SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX
DES AFFAIRES EUROPÉENNES

  • Philippe Léglise-Costa (2014-2017), conseiller des affaires étrangères hors classe,
  • Serge Guillon (2012-2014), contrôleur général économique et financier de 1ère classe
  • Pierre Heilbronn (intérim/mai 2012), inspecteur des finances
  • Charles Fries (2011-2012), conseiller des affaires étrangères hors classe
  • Gilles Briatta (2007-2011), conseiller des affaires étrangères hors classe
  • Pascale Andréani (2002-2007), conseillère des affaires étrangères hors classe
  • Jean Vidal (1997-2002), conseiller d'État
  • Jean Cadet (1995-1997), ministre plénipotentiaire
  • Yves-Thibault de Silguy (1993-1995), conseiller des affaires étrangères
  • Bernard Vial (1990-1993), directeur de recherche à l'INRA
  • Élisabeth Guigou (1985-1990), administrateur civil hors classe
  • Jean-Claude Prevel (1982-1985), administrateur civil hors classe
  • Pierre Achard (1979-1982), inspecteur des finances 
  • Jean-Claude Paye (1977-1979), ministre plénipotentiaire
  • Jean-René Bernard (1967-1977), inspecteur général des finances
  • Jean Dromer (1966-1967), inspecteur général des finances
  • François-Xavier Ortoli (1961-1966), inspecteur général des finances
  • Jacques Donnedieu de Vabres (1955-1960), maître des requêtes au Conseil d'État
  • Paul Delouvrier (1953-1955), inspecteur des finances
  • Thierry de Clermont-Tonnerre (1952-1953), inspecteur des finances
  • Bernard Jacquin de Margerie (1949-1951), inspecteur des finances
  • Pierre-Paul Schweitzer (1948-1949), inspecteur des finances